Le Mot du Maire

7 Janvier 2018

Santé, bonheur et réussite en 2018 !

Retrouvez l’intervention de Monsieur le Maire à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux à la population : CLIQUEZ ICI

Septembre 2017

Photo Aurélien Ferlay
Edito du « Moras Infos » n°15

Chères Morassiennes, Chers Morassiens,

Impossible ces derniers temps d’échapper aux analyses médiatiques autour de la présidence jupitérienne ou de la moralisation de la vie politique…
Pour ma part, je laisserai ces exégèses aux hautes sphères et me contenterai, en ouverture de votre traditionnel Moras Infos, de vous parler de bonne volonté et de bon sens morassien. C’est sans doute de cela dont nous avons le plus besoin…

Être maire d’un village en 2017 n’est pas chose aisée. Il nous faut être les « couteaux suisses » de la ruralité, cherchant sans cesse à trouver des solutions à tout en dépit des contraintes… et par ailleurs les « fantassins de la République », en première ligne que nous sommes pour faire face aux attentes, parfois au désarroi de nos concitoyens.
Quant aux moyens financiers pour accomplir au mieux nos missions : il faut composer avec des dotations de l’Etat en forte baisse depuis plusieurs années et des difficultés locales parfois inattendues.
A ce titre et sans esprit de polémique avec mon homologue saint-sorlinois, je regrette sa décision de fermeture de l’ISDND des Grises qui représente, pour la seule commune de Moras, un trou au budget de 22 000 € par an jusqu’en 2038. C’est d’autant plus regrettable que, tous d’accord pour ne plus accueillir de déchets odorants sur ce site intercommunal, un projet alternatif était possible sur l’actuel périmètre du bail. Je ne désespère de rien et ne renonce pas au dialogue constructif pour autant.

Les embûches ne doivent pas être un prétexte pour nous lamenter, mais au contraire une opportunité pour nous remettre en cause et innover. L’exigence n’ôte rien à la passion.
Le Conseil Municipal est depuis toujours économe sur le budget de fonctionnement. Notre règle de base est simple : un euro dépensé doit être un euro utile. Nous voulons pouvoir continuer d’investir car ne plus le faire serait laisser se dégrader notre patrimoine, nos réseaux et constituerait une « dette à retardement » pour la génération suivante. Il en va de l’attractivité même de notre village.
Aussi, nous redoublons d’efforts dans les partenariats pour cofinancer nos projets et n’hésitons pas non plus à mettre la « main à la patte ». Vous verrez dans ce bulletin que nombre de travaux sont réalisés « en interne » par les agents et les élus eux-mêmes. Vos élus sont plus que rentables pour la collectivité, croyez-le bien, et leur maigre indemnité n’est rien en comparaison de ce qu’ils donnent et rapportent pour entretenir, rénover et développer votre commune.

Notre village rural est enfin une richesse en termes de bénévolat et de proximité. Je mesure au quotidien tout ce que vous accomplissez dans nos associations et pour les autres. Vos engagements conjugués sont infiniment précieux.
Les « rencontres de quartiers » de ce printemps ont été l’occasion de le rappeler et d’indiquer parfois les efforts civiques qu’il reste à accomplir ici ou là… J’invite vivement tous les habitants à lire avec attention (et appliquer) les « 10 règles d’or du bon Morassien » compilées dans ce numéro suite à toutes nos réunions. Il faut parfois juste un peu de bonne volonté pour rendre la vie collective plus agréable.

J’aborde cette rentrée avec confiance dans le bon sens collectif et tout simplement l’envie de poursuivre le travail au service de Moras.
Bonne lecture de votre 15e Moras Infos.
Avec mon dévouement,

Aurélien FERLAY
Maire de Moras-en-Valloire
Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes